ACTIONS EN COURS

L'association Monts 14 présente une liste aux municipales

D'ici à l’année 2030, 1,5 million de logements seront construits en Ile-de-France. Uniquement pour Paris intra-muros, les élus (de toutes tendances) se livrent à une surenchère : 4000, 6000, 9000 logements par an..., et aucun d'entre eux n’est en mesure aujourd’hui de garantir le respect du patrimoine, valeur partagée par un grand nombre de Parisiens et de Franciliens.

Dans ce contexte inquiétant, l'Association « Monts 14 » a décidé de présenter une liste aux élections municipales de 2008 dans le 14ème arrondissement de Paris. Elle propose des solutions pour construire intelligemment, en ne renouvelant pas les erreurs du passé, à Paris comme en banlieue, en revenant à un modèle de ville traditionnelle, avec des interventions qui privilégient l’intégration dans les sites existants. 

 

Le PLU voté le 12 juin 2006 : recours gracieux de l'association Monts 14 :  

Le COS passe de 3 à 4,2 contre la volonté des  Parisiens ! En même temps, tout va dans le sens de la densification en cœur d'îlot : réduction des droits de vue, rehaussement des héberges, augmentation du gabarit. Côté rue, les filets de hauteur sont privilégiés au lieu des volumétries existantes. Autrement dit, il faut "laisser évoluer le bâti", laisser les propriétaires défigurer, dénaturer peu à peu la physionomie des quartiers.
Il s'agit en fait d'une démagogie à courte vue qui répond à l'angoisse de beaucoup de Parisiens, mais qui ne permettra pas de les loger davantage.  La chance de Paris, c'est plutôt ce tissu urbain faubourien datant du 19e siècle qui contribue à faire de notre capitale l'une des villes les plus visitées au monde. 

Le PLU voté le 12 juin est décevant, il est l'expression d'une démagogie à courte vue, qui ne respecte pas la volonté des Parisiens et sacrifie l'avenir.

 

Hôpital Necker
Le saccage du patrimoine et de l'environnement

L'hôpital Necker, 149 rue de Sèvres, projette de construire un immeuble de 6 étages à l'angle du boulevard Montparnasse et de la rue de Sèvres et a déposé le permis n° 07501506V0033 le 10 mai dernier. Ce projet porte atteinte au patrimoine : un très joli hôtel particulier du 19e siècle, donnant sur le boulevard Montparnasse, visible depuis la rue, va disparaître. Ensuite, il condamne l'arbre magnifique qui pousse dans la cour, un marronnier aux racines proéminentes, apparemment centenaire. Celui-ci mérite d'être protégé d'autant qu'il s'agit d'un très beau spécimen d"une espèce peu répandue à Paris. Enfin, l'esthétique du projet dépare complètement le site urbain. 

 

Le premier PDP de Paris 

Monts 14 a lancé un communiqué de presse en décembre 2005. Depuis, l'association a pris position pour les véhicules propres : soyez modernes écolos...   roulez propre ! Démonstration de véhicules du futur sur la place Denfert-Rochereau le samedi 25 mars 2006 à 15 h.

Pour la première fois depuis 5 ans, les socialistes et les verts ont voulu se donner le temps de la réflexion : le PDP, qui devait être voté à la veille de l'été 2006, est toujours en phase d'élaboration. Suite aux critiques de l'association Monts 14, les communes de banlieue sont associées aux réflexions. 

 

La maison de retraite Marie-Thérèse menacée

En 1816, Mme de Chateaubriand fonde, rue d'Enfer, actuelle avenue Denfert-Rochereau, sous le patronage de Marie-Thérèse, duchesse d'Angoulême, fille de Louis XVI, une maison de retraite à usage des dames nécessiteuses de la bonne société et des vieux prêtres malades. Malheureusement, en l'absence de classement "monument historique" et profitant de l'insuffisante protection Ville de Paris au PLU, en particulier pour la protection des espaces verts et du patrimoine, plusieurs demandes de permis de démolir et construire sont actuellement à l'étude sur cette propriété remarquable.
La Ville a refusé d'accorder les permis. Toutefois, il faut rester vigilant.

 

Opération mastodonte sur l'avenue Denfert-Rochereau

 

Passage Fermat

L'association Monts 14 s'oppose à une surélévation de 3 étages qui va porter atteinte au charme du passage Fermat au 69, rue Froidevaux. L'association a déposé un recours contentieux devant un tribunal administratif.
Pour aller à la page Passage Fermat

 

Architecture 

L'association a pour objet l'art de l'architecture et l'intégration des constructions neuves dans le paysage urbain. Le dialogue avec les architectes est toujours aussi difficile. Cependant, nous avons la chance que le cabinet "Styles.architects" vienne s'établir au 6 rue Boissonade.   

 

L'espace vert de Sainte-Anne

L'hôpital Sainte-Anne prévoit de construire un bâtiment pour la Fédération hospitalière, le long de la rue Cabanis, à l'emplacement du pavillon de la sous-directrice qui est entouré d'un jardin faisant partie des espaces verts de Sainte-Anne. Un nouveau projet, particulièrement laid a été accordé, le long de la rue de la Santé.

 

Pour revenir à l'accueil