Il se croit en Chine…                  
                      continuons le débat !

réunion à la Maison des associations du 15e le jeudi 15 janvier 2009 à 19h

Le 8 juillet, Bertrand Delanoë annonçait «  un processus d’études, de débat et de concertation portant sur les…(tours) ». Le 25 septembre, il faisait une présentation fastueuse de la tour Triangle à l’Hôtel de Ville. Anne Hidalgo informait à son tour les habitants le 21 octobre au Parc des expositions. Vexé de n’être pas consulté, Philippe Goujon, maire du 15e, faisait chaise vide et dénonçait une pseudo-concertation.
La dernière réunion publique a eu lieu le 16 décembre, il n’y en aura pas d’autre.
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour revenir à l'accueil

Le débat avorté…
De fait, la Ville suit le processus habituel pour imposer ses projets avec un simulacre de concertation, comme l’y oblige d’ailleurs la loi. 
Donner la parole à 300 personnes ne connaissant pas le sujet, qu’est-ce que cela peut apporter ? Donner la parole aux Parisiens
sur le « blog » de l’Hôtel de Ville, est-ce un débat si le public n’a pas accès en temps réel à des échanges non censurés. Seules apparaissent des questions choisies et des réponses ad hoc.
Lors de la réunion publique du 16 décembre, la salle est devenue majoritairement critique : Anne Hidalgo n’a pas dévié d’un iota son programme.

interdit à la Maison des associations… 
Et dire que nous nous attendions à un véritable débat avec des rencontres à parité entre experts pro et anti-tours…
Monts 14 prévoyait d’organiser, de son côté, une vraie rencontre contradictoire le 2 décembre à la maison des associations du 15e. Mais Anne Hidalgo, Unibail, Herzog & De Meuron refusent de venir. De plus, dix jours avant la date prévue, l’Hôtel de Ville en interdit l’accès. L’association est obligée, en catastrophe, de se rabattre sur un hôtel Mercure tout en essayant d’avertir  la population du changement de lieu…

…comme en Chine ?  
« Nous avons pu le faire parce que c’est une dictature », voilà les termes employés par Herzog et De Meuron pour qualifier la réussite de leur projet de stade à Pékin, qualifié de nid d’oiseau.
De fait, le débat et la concertation en amont sont terminés, dans l’esprit de Delanoë. Des groupes de travail sont prévus autour de quatre thèmes, environnement, transports, économie, insertion…   le but n’étant que d’apporter quelques retouches très secondaires par rapport au projet final.
Un référendum vaut mieux qu’un faux débat !
On se croirait en Chine !

Continuons le débat !
Restent les réponses de Delanoë aux questions des Parisiens, telles qu’elles figurent sur le blog de l’Hôtel de Ville. Ne les laissons pas sans réponse !